Les 10 phases de travail en un seul rendez-vous

Les 10 phases de travail en un seul rendez-vous

Eh bien les amis, c’est à nouveau cette période de l’année, cette période horrible, ennuyeuse, menaçante, effrayante et stressante. Nous l’appelons – Deadline Season… Par Thomas Stewart

Oui, vous travaillez sur vos échéances, vous martelez votre ordinateur portable, envoyez des e-mails, lisez les mêmes lignes encore et encore juste pour respecter cette échéance, et pendant ce temps, il y a des étapes, même dix, que nous traverserons tous. Vous en reconnaîtrez peut-être…

1. Le « J’ai tellement de temps pour cet essai ! » organiser

Nous connaissons tous cette phase, c’est la phase où l’on vous dit que vous avez six mois pour rédiger votre mémoire, deux mois pour rédiger votre essai, et vous vous dites tout de suite : « C’est tellement de temps ! Alors bien sûr, vous ne faites rien. Pas encore. Au moins pas encore.

2. La phase « Je devrais probablement faire quelque chose »

Semble familier? Un de ces jours où vous pensez « je devrais probablement faire quelque chose » et vous le faites. Vous ouvrez un livre, lisez un paragraphe, puis vous vous laissez distraire par d’autres choses, comme… le dépoussiérage. Il faut dépoussiérer. Le dépoussiérage est beaucoup plus important.

3. La phase « mettre en forme »

Cette scène est un peu comme Rocky, où vous jouez de la musique forte et inspirante pour ne plus penser à faire le travail. Vous pensez simplement à écrire, à faire des recherches, à faire ce qui doit être fait, mais vous pensez ensuite que dormir est beaucoup plus amusant.

4. La phase « Je ne bouge pas »

Lire  Puis-je prendre NyQuil après avoir pris Zyrtec ?

Ils s’assoient. Vous vous asseyez et regardez le document parce que cela doit arriver. Qui a dit que vous n’aviez pas besoin de Windows pour écrire ? Était-ce Hemingway ? Roi? Qui que ce soit connaissait les délais, savait comment faire ces méchants, alors vous faites de même. Ils s’assoient. tu regardes Et rien ne se passe.

5. Le ‘OMG, j’ai une semaine !’ organiser

Alors vous ressentez le stress, la haine de vous-même, si vous pensez même à obtenir ce diplôme, et puis vous décidez, oui, vous devriez peut-être commencer parce que le temps n’est plus votre ami. Vous avez une semaine. Vous pouvez écrire 5000 mots en une semaine. Bien sûr vous pouvez.

6. La phase « J’écris quelque chose de grand »

Vous ne vous êtes sûrement pas donné assez de temps et certainement pas fait assez de recherches, mais les délais vous promettent bien, car vous écrivez des choses fantastiques, vos idées sont nouvelles et fraîches, vous devriez écrire plus sous pression. Vous jouez la reine juste pour amplifier le sentiment de votre grandeur. Allez, Glen Coco ! Les délais sont toujours en votre faveur.

7. La phase « c’est si mauvais »

Vous avez relu votre chef-d’œuvre et il n’est pas aussi génial que vous le pensiez au départ. Pourquoi diable penseriez-vous même à écrire ce sujet ? Il est trop tard pour revenir en arrière et recommencer, et vous n’avez même pas écrit votre conclusion. Faut-il éditer et écrire… ou faut-il recommencer ?

8. La phase « Travailler et éviter l’horloge »

L’horloge tourne. Non, ça hurle, mais tu ne regardes pas l’heure, le tic-tac-tic-tic étendu et constant, tu travailles. Vous travaillez vite et vous ne regardez pas l’horloge en sachant que vous n’avez pas beaucoup de temps, puis vous regardez l’horloge et il ne reste qu’une heure pour tomber et vous êtes à nouveau stressé.

Lire  Et si vous échouez deux fois à un examen Penn Foster ?

9. La phase « Cliquez sur Enregistrer »

C’est fini. Vous avez terminé. Vous avez cliqué sur Enregistrer. C’est sur votre ordinateur. C’est imprimé. Votre nom y est inscrit, vous êtes engagé à l’encre. Vous devez abandonner.

10. Le « Entrez, partez, qu’ai-je fait ? » organiser

Vous l’avez rendu, vous partez. Vous vous attendiez à un peu plus, un peu plus de WOW, de la danse et des chants, des oiseaux et des animaux qui parlent, mais vous allez, vous allez et continuez et puis ‘Oh mon Dieu, maintenant j’attends mon résultat’.

Tout cela vous semble-t-il un peu trop familier ? Ne vous inquiétez pas, nous passons tous par là, ce ne sont que des sentiments, et quand vous vous asseyez dans la bibliothèque et regardez ces sentiments et écoutez le tambour universel de vos doigts contre le clavier.

Faites-nous part de vos habitudes en matière de délais dans les commentaires !

Image: J’aime les délais / Simon Bleasdale / CC BY-NC-ND 2.0

Comme ça? Tweet ça!

#studyblog

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *