Réflexions sur le terme 2 - se serrer les coudes

Réflexions sur le terme 2 – se serrer les coudes

Le terme 2 semble si loin avec tout le chaos dans lequel se trouve le monde en ce moment. Et je dois admettre que je suis un peu en retard pour écrire ce blog. Néanmoins, voici quelques leçons et réflexions que j’ai apprises au cours de mon deuxième semestre.

Jongler trop ?

Dans mon billet « Réflexions sur le trimestre 1 », j’ai donc souligné l’importance de trouver des emplois à temps partiel afin d’éviter les études. Pour moi, il me semblait que deux emplois flexibles à temps partiel en tant que blogueur étudiant et ambassadeur universitaire seraient un excellent moyen d’acquérir plus d’expérience, d’enrichir mon curriculum vitae et de gagner ma vie. De plus, avant d’obtenir ces deux emplois, j’ai également fait du bénévolat au Warwick Arts Center, également pour acquérir de l’expérience dans un rôle de contact client et aussi pour m’amuser avec tous les différents spectacles ! Trouver le rôle du Centre des arts avant les autres, le plan à l’époque, si je ne pouvais pas trouver d’autres rôles à l’université, était que je gravisse les échelons jusqu’à un poste rémunéré au centre.

Mais maintenant que j’avais trouvé les deux autres emplois rémunérés, je me demandais si mon emploi du temps était devenu obsolète. Parallèlement à ces rôles, j’ai continué à étudier, à rencontrer des amis et même à rejoindre une chorale dans mon département, mais tout cela a rendu les semaines chargées et toutes ces exigences ont eu des conséquences néfastes sur moi. Si je refaisais le semestre, je quitterais probablement soit un emploi, soit une certaine activité. Cela aurait été difficile pour moi car j’aime faire preuve d’un haut niveau d’engagement envers quelque chose lorsque j’y consacre mon temps. Mais il y avait tout simplement trop de choses à faire à certains moments du semestre. Ironiquement, avec le trouble actuel, je peux abandonner la plupart de ces responsabilités et me concentrer principalement sur mes essais et ma thèse.

Lire  L'importance des temps d'arrêt

Faire face aux difficultés

Ce n’est pas seulement l’agitation du dernier semestre qui a eu de lourdes conséquences sur ma santé mentale. Il y avait un certain nombre de facteurs qui ont rendu ce terme difficile. À ce stade, cependant, je veux me concentrer sur la façon dont je l’ai géré. Je voudrais particulièrement recommander les services de bien-être de l’université. La prise de rendez-vous est assez simple car la majeure partie se fait via mon portail étudiant sur le bien-être (le lien se trouve sur la page des services de bien-être) et les sessions que j’ai eues m’ont vraiment aidé à avoir un aperçu de certains aspects de mon temps à l’université à gagner. Pendant la crise actuelle, je suis heureux de dire qu’ils continuent de mener leurs séances par appel téléphonique ou par vidéoconférence, donc c’est agréable de voir le soutien hors campus se poursuivre.

De plus, il est également bon de parler à vos pairs des problèmes que vous pourriez rencontrer pendant vos études. J’ai été surpris de trouver des personnes dans mon département avec des réserves et des préoccupations similaires à celles que j’avais concernant mon programme d’études et parfois d’autres problèmes de la vie. Dans tous les cas, il est toujours bon de discuter et heureusement, nous pouvons toujours rester connectés via les réseaux sociaux et les logiciels de vidéoconférence.

Réflexions sur le terme 2 - se serrer les coudes

Et vous? Comment s’est passé le trimestre 2 et le passage au trimestre 3 ? Faites le nous savoir!

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *